Diplomate de carrière pendant près de quarante ans, engagée pour les droits des femmes depuis…

Diplomate de carrière pendant près de quarante ans, engagée pour les droits des femmes depuis 52 ans (a été l’une des plus jeunes signataires, sous le nom de Claudine Serre, du Manifeste des 343 femmes ayant déclaré avoir eu un avortement, Manifeste publié dans Le Nouvel Observateur en avril 1971), Claudine Monteil a été très active auprès de Simone de Beauvoir, avec laquelle elle a entretenu des relations d’amitié les seize dernières années de sa vie. Elle lui a consacré un doctorat et cinq ouvrages traduits en plusieurs langues.

Passionnée de cinéma, de politique et de défense des droits humains, Claudine Monteil a consacré une biographie croisée sur Charlie Chaplin et son épouse Oona, « Les Amants des Temps Modernes » (éditions1/Calmann-Lévy).

Claudine Monteil a également eu la chance que la famille Joliot-Curie lui ouvre les archives alors fermées d’Eve Curie, fille cadette de Pierre et Marie Curie. Elle a écrit la première biographie sur Eve Curie, grande résistante et fille cadette de Pierre et Marie Curie (éditions Odile Jacob), ouvrage finaliste du prix Simone Veil.

Ce premier travail, reconnu, lui a donné envie de rédiger une autre biographie intitulée « Marie Curie et ses filles » (éditions Calmann-Lévy), parue en 2021, et où apparaissent les parcours exceptionnels et courageux de Marie, Irène et Eve Curie, qui ont toutes trois défendu nos libertés, influé sur l’histoire du monde au-delà de ce l’on imagine, et sauvé des vies.

Par ailleurs, Claudine Monteil est l’autrice d’articles dans le quotidien Le Monde, notamment sur Simone de Beauvoir, dans la revue L’Archicube de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, dans des magazines féministes.

Elle a publié un roman policier intitulé Complots mathématiques à Princeton (éditions Odile Jacob) sur le monde de sa famille, scientifique et internationale, où les savants se confondent avec les espions à Princeton, ville de sa jeunesse où a enseigné Albert Einstein jusqu’à sa disparition.

Enfin, elle a publié des poèmes en hommage au courage des femmes dans la revue Les Temps Modernes, et dans un ouvrage Lettres aux femmes afghanes (Editions 1).

Bien sûr, sa carrière diplomatique m’a donné l’occasion de défendre la francophonie, les cultures et les femmes, dans différents postes occupés, aussi bien politiques qu’économiques que culturels. Alors deuxième conseillère à la Délégation permanente de la France auprès de l’Unesco, elle a été en charge des dossiers du patrimoine mondial, du patrimoine immatériel et de Mémoire du Monde.

Aujourd’hui diplomate à la retraite, le Quai d’Orsay lui a proposé de prendre les fonctions de Conseillère à la Commission Nationale française pour l’Unesco pour promouvoir à l’Unesco (193 pays) à la fois les droits des femmes et la francophonie.

 

Claudine Monteil

Femme de lettres, historienne

Diplomate honoraire

Présidente de l’association Femmes Monde

Conseillère à la Commission nationale française pour l’Unesco

Déléguée à la diplomatie féministe de la Coordination française du Lobby Européen des Femmes

Références